Un modèle pour une intégration pédagogique des TIC efficace

Un modèle pour une intégration pédagogique des TIC efficace

Par 4 juin 2015
FavoriteLoadingAjouter aux favoris

La multiplicité des outils et la complexité des usages peuvent parfois constituer un frein pour une intégration pédagogique des TIC en classe. Ainsi, l’enseignant se trouve démuni pour intégrer les différentes technologies et outils dans le cadre de son enseignement.

Pour accompagner les enseignants dans leur réflexion sur une intégration des TIC en classe, efficace et ayant un réel intérêt pédagogique, le spécialiste en éducation et consultant en TICE,  Ruben Puentedura, a développé un modèle qui fait référence d’un point de vue théorique : le SAMR.

Le modèle SAMR (Substitution, Augmentation, Modification, Redéfinition) propose une méthode pour mieux concevoir l’impact réel de la technologie sur l’enseignement et- l’apprentissage. Il permet à l’enseignant de mieux comprendre qu’une intégration pédagogique des TIC ne signifie pas une utilisation de la technologie à tout prix, mais qu’elle représente un engagement de l’élève dans son apprentissage et un moyen pour atteindre certains objectifs.

Modèle d'intégration pédagogique des TIC

 
Substitution

La technologie est utilisée pour effectuer la même tâche qu’avant.

Exemple : L’élève utilise un traitement de texte au lieu d’un crayon pour écrire un texte.

Changement fonctionnel : Aucun changement fonctionnel dans l’enseignement ou l’apprentissage. Même si ce type d’activités pédagogiques peut être utile, il n’y a pas de gain réel à tirer de la technologie.  Ce type de tâche a tendance à être centrée sur l’enseignant, qui guide tous les aspects d’une leçon.

 
Augmentation

L’informatique propose un outil plus efficace pour effectuer des tâches courantes.

Exemple : L’enseignant crée une évaluation formative sur Google Drive et il demande aux élèves d’y répondre en ligne.

Changement fonctionnel : Il y a un certain avantage fonctionnel. Les élèves et l’enseignant peuvent obtenir une rétroaction presqu’immédiate. Ce niveau d’intégration des TIC entraîne un certain déplacement de l’enseignant vers l’élève. L’impact de la rétroaction immédiate est que les élèves peuvent commencer à s’engager davantage dans leur apprentissage.

 
Modification

Il s’agit de la première étape qui mène vers une transformation de la salle de classe. Les tâches scolaires ordinaires sont réalisées grâce à la technologie.

Exemple : Les élèves sont invités à rédiger une dissertation. Ce travail se fait sur Google Drive et l’enseignant a accès aux travaux en cours d’écriture. L’élève doit ensuite réaliser un enregistrement audio de son texte en y ajoutant une musique. L’enregistrement est ensuite diffusé à un vrai public (élèves, enseignants, parents).

Changement fonctionnel : Il y a changement fonctionnel significatif dans la salle de classe. Alors que tous les élèves acquièrent des compétences d’écriture similaires, la réalité d’un vrai public donne à chacun un intérêt personnel dans la qualité du travail. La technologie est nécessaire dans cette classe puisque celle-ci permet l’évaluation par les pairs et l’enseignant, elle facilite la réécriture et elle permet l’enregistrement audio. De plus en plus, les questions sur le processus d’écriture viennent des élèves eux-mêmes.

 
Redéfinition

La technologie informatique permet de nouvelles tâches qui étaient impossibles auparavant.

Exemple : Un enseignant demande aux élèves de créer un documentaire vidéo répondant à une question essentielle liée à des concepts importants du cours. Des équipes d’élèves prennent en charge différents aspects de la question et collaborent pour créer un produit final. Les équipes doivent communiquer à l’aide des réseaux sociaux et la vidéo sera publiée sur un blog.

Changement fonctionnel : À cette étape, les tâches scolaires communes et la technologie n’existent pas comme une finalité, mais comme un soutien pour centrer l’élève vers son apprentissage. Les élèves apprennent le contenu et les compétences à l’appui des concepts importants, car ils poursuivent le défi de créer une vidéo de qualité professionnelle. La collaboration devient nécessaire et la technologie permet que ces communications se produisent. Les questions et les discussions sont de plus en plus gérées par les élèves.

Avec ce modèle SAMR, une intégration pédagogique des TIC efficace permet de centrer l’enseignement sur l’élève avec l’objectif de le rendre plus actif dans son apprentissage.

Source : Technology is Learning

 

Pour aller plus loin :

Une intégration efficace des tice à l’école

La technologie au service de la pédagogie

 

 

 

Commentaires

commentaires