Avec le numérique, le professeur doit se réinventer

FavoriteLoadingAjouter aux favoris

Le plus vieux métier du monde n’est pas celui que vous croyez. Dès la Haute Antiquité, des enseignants déambulaient sous les portiques : le passeur de savoir a largement préexisté à l’invention de la salle de classe et à l’enseignement frontal tel que nous le connaissons. Sous quelle forme leur survivra-t-il ? Que deviendra, demain, celui qui fut hier précepteur d’un ou deux élèves avant de s’adresser à ce groupe que l’on appelle « une classe » ?

Retrouvez la suite de l’article sur le site du Monde.fr : Avec le numérique, le professeur doit se réinventer

Commentaires

commentaires