Les 13 écoles les plus innovantes dans le monde

Les 13 écoles les plus innovantes dans le monde

Par 12 octobre 2015
FavoriteLoadingAjouter aux favoris

L’innovation en éducation se matérialise sous plusieurs formes : cela peut être l’introduction de nouveaux outils technologiques, ou le recours à de nouvelles méthodes d’enseignement, cela peut également se concrétiser dans la façon d’interagir avec l’environnement de la classe. L’innovation peut également se manifester dans la manière de concevoir l’école dans son architecture et dans son fonctionnement.  

A travers le monde, il y a différents projets pour imaginer l’établissement scolaire « idéale », voici 13 exemples des écoles les plus innovantes. 

 

1- L’école flottante de Makoko, Nigéria

Modèle-école-afrique

Crédit Photo @NLE

Dans le quartier flottant de Makoko, bidonville de la lagune de Lagos, il existe une école qui est un espace d’apprentissage communautaire et pourrait servir de modèle aux futurs projets de construction dans les régions côtières de l’Afrique.

Le « bâtiment » est un cadre triangulaire de trois étages, construit pour résister à la hausse du niveau de l’eau de la lagune. D’une superficie d’environ 300 mètres carrés, l’école (créée par le cabinet d’architecture NLE, la Fondation Heinrich et les Nations Unis) comprend une aire de jeux, des toilettes à compost et des salles de classe qui peuvent accueillir jusqu’à 100 élèves.  

D’ici 2050, 28 pays africains verront leur population doubler. Compte tenu de la jeunesse des populations africaines, il y a sur le continent un besoin croissant pour aider les enfants à accéder aux services de base, dont l’éducation.

 

2- Ørestad Gymnasium. Copenhague, Danemark. L’école dans un cube.

Ecole-cube-danemark

Crédit Photo : Mathias Eis Schultz

Ørestad Gymnasium est une salle de classe géante ou plus de 1000 élèves du secondaire passent la moitié de leur temps scolaire à apprendre dans un cube de verre. Un collège qui propose une alternative à l’enseignement traditionnel.

En encourageant les élèves à collaborer dans des espaces grands ouverts, l’école aspire à apprendre aux jeunes à penser de manière flexible sur divers sujets.  Selon le directeur de l’établissement, Allan Kjaer Andersen, l’objectif est de proposer

Un enseignement ou les élèves font de la recherche et travaillent à résoudre ensemble des problèmes réels. L’école se doit d’être ouverte et en connexion avec le monde extérieur.

Les espaces ouverts, ressemblant à des tambours géants, proposent un environnement spacieux et propice à l’échange. Ils encouragent l’élève à assumer un rôle actif dans sa propre éducation. Les élèves ont ainsi la possibilité de se détacher de leur cours et de former des groupes dans des salles de classe improvisées, parfois avec les enseignants pour les guider. Les murs et les étagères mobiles permettent de créer des espaces d’apprentissage plus décontractés.  Pour M. Andersen :

Il ne suffit pas de donner aux élèves des connaissances, il faut aussi leur donner un moyen de transformer les connaissances en action

 

3- Big Picture Learning. Providence, USA, L’école dans le monde réel.  

Ecole-apprentissage-professionnel

Crédit Photo : Big Picture Learning

Big Picture Learning est un modèle d’établissement scolaire qui abat les murs entre l’école et le monde du travail. Dès le début de leur scolarité, les élèves âgés de 12 ans et plus apprennent que leurs passions créatives passent en premier. Pour favoriser ces passions, les jeunes sont accompagnés dans leur scolarité par des mentors issus des secteurs qui les intéressent.  

L’élément le plus important de l’éducation dans une école d’apprentissage Big Pricture est que les élèves apprennent dans le monde réel. dit Rodney Davis, directeur de la communication de l’établissement.

Le système est actuellement en place dans 55 écoles aux Etats Unis.  Ainsi, chaque élève participe à un stage d’apprentissage. Selon Davis, «Les projets sont reliés aux intérêts de l’élève et répondent aux besoins des mentors», que ce soit la création d’une entreprise, la réparation d’une voiture ou l’apprentissage des Lois.

 

4- L’école préscolaire Eglia, Stockholm, Suède, l’école sans distinction de genre.

Ecole-sans-genre

Crédit Photo : Eaglia

Le système de l’école Egalia est fondé sur l’égalité totale entre les élèves. Le groupe se compose de deux structures : Eaglia et Nicolaigården qui rejettent les pronoms personnels basés sur le genre pour mettre tous les enfants sur un pied d’égalité.  

Au lieu d’utiliser le « il » ou le « elle », les élèves sont soit appelés par leurs prénoms, soit désignés en tant que « ils ». Cela a pour objectif d’éviter toute forme de discrimination. Les enfants apprennent à se juger les uns les autres sur leurs actions, et non pas les stéréotypes. Le directeur de l’école, Lotta Rajalin affirme : 

Il est important que les enfants apprennent la base de la démocratie à la fois dans la pratique et la théorie, afin d’être de bons citoyens du monde qui ne font pas de discrimination. Une bonne confiance en soi est la base de l’apprentissage et du développement.

 

 

5- AltSchool. San Francisco, Californie. L’école de la Silicon Valley.

Ecole-compétences-technologiques

Crédit Photo : Melia Robinson/Tech Insider

AltSchool représente une rupture totale avec l’enseignement traditionnel, avec un système d’évaluation qui permet de mesurer et d’améliorer les compétences technologiques et permet aux élèves de penser de manière flexible afin de pouvoir s’adapter aux changements mondiaux.  

Les enfants apprennent tous les jours à manipuler des cartes de circuits imprimés, des modélisations 3D…et tout ce qui permet de mieux appréhender l’avenir.  Selon le PDG de la structure, Max Ventilla : 

L’expérience de l’école peut aller au-delà de la consommation de faits et de chiffres. Nous devrions éduquer nos enfants afin qu’ils apprennent à résoudre des problèmes. L’apprentissage socio-émotionnel est une priorité, les élèves doivent faire partie du processus d’établissement des objectifs, et ainsi de suite.

AltSchool éduque les enfants âgés de 4 à 14 ans, elle a commencé à San Francisco en 2013 et se développe aujourd’hui à Brooklyn, New York, et Palo Alto, en Californie. Dans l’avenir, AltSchool prévoit de se développer à l’échelle internationale.

 

6- Sra Pou Vocational School. Village Sra Pou, Cambodge. L’école pour construire une communauté.

Ecole-communautaire

Crédit Photo : OpenBulidings

Sur une idée du cabinet d’architecture finlandais Rudanko & Kankkunen, l’école cambodgienne pour tous les âges a été construite par les membres de la communauté, pour les membres de la communauté. L’objectif est d’apprendre comment concrétiser ses passions et les transformer en projets concrets. Une ONG locale assiste les enseignants pour leur permettre de guider les élèves dans cette voie.

La construction de l’école a été un enseignement en soi, puisque l’équipe d’architecte a assisté les populations locales pour édifier la structure et intégrer le bâtiment à l’environnement du quartier.  L’école communautaire permet aux familles de gagner leur indépendance. Ainsi les hommes, les femmes et les enfants apprennent les bases du commerce et la manière de vendre les produits artisanaux qu’ils fabriquent. En dehors des heures de classe, le bâtiment est utilisé en tant que Mairie pour la participation citoyenne et la prise de décision démocratique.

 

7- Le Lycée P-TECH de Brooklyn, New York, Etats Unis. L’école qui relie le lycée à l’université.

Lycée-université

Crédit Photo : Augustus F Menezes

Le Lycée P-TECH a été lancé en 2011 par IBM pour donner aux adolescents de New York un cursus vers l’université qui permet d’éviter les quatre ans de lycée habituels. Ainsi, les étudiants de P-TECH obtiennent un diplôme en six ans.

Boostés par le mentorat et des stages dans les domaines des TIC, les élèves de cinquième et sixième années sont directement diplômés de l’université partenaire du programme, le Collège de Technologie de New York, où certains vont poursuivre leurs études par la suite. Selon Stanley Litow, architecte clé du modèle P-TECH

P-TECH est en train de transformer l’école secondaire. Cette offre pour les lycéens est une voie claire de l’école vers le monde professionnel et permet de donner aux jeunes des options qu’ils ne pouvaient pas imaginer.

 

8- L’école “Steve Job” d’Amsterdam, Pays Bas, l’école qui pense différemment.

Enseignement différencié

Crédit Photo : Steve Jobs School

Comme son nom l’indique, l’école Steve Jobs va à l’encontre du modèle éducatif traditionnel. Au lieu d’enfermer les enfants dans un même système d’apprentissage, chaque élève choisit sa voie et va à son propre rythme. Maurice de Hond, le fondateur de l’école, raconte que chaque élève commence par un plan de développement individuel (PDI), qui est évalué et réajusté toutes les six semaines par l’enfant, ses parents, et le coach. (L’école n’utilise pas le terme «enseignant».)  

Basé sur les résultats du PDI, l’enfant se voit proposer de nouveaux défis d’apprentissage personnel et des moments d’instruction qu’il choisit. Tous les élèves de la 4e à la 12e année scolaire reçoivent des iPads contenant des applications pour guider leur apprentissage individualisé. L’objectif est d’amener les enfants à la conception de leur propre éducation.

Dans une école Steve Jobs, de Hond dit, aucun enfant est une exception, car chaque enfant travaille à son propre rythme.

 

 
9- Ecole Brightworks. San Francisco, Californie. L’école qui enseigne dangereusement.

Ecole-activités-interdites

Crédit Photo : Brightworks

Lancée par le visionnaire Gever Tulley en 2011, Brightworks prend certaines des choses les plus dangereuses que les parents disent à leurs enfants de ne pas faire et en fait un parcours d’apprentissage. Les enfants se salissent, jouent avec le feu, utilisent des appareils ménagers, et réalisent des projets complets d’art, tout ça dans la même journée.  

“Nous invitons les élèves à être co-auteurs de leur éducation, nous les encourageons et les soutenons à acquérir les compétences qu’ils souhaitent et à explorer les centres d’intérêt qui les motivent,” explique Tulley et Justine Macauley, coordonnatrices du programme de Brightworks.

L’école est située dans un entrepôt décoré d’œuvres d’art, de châteaux forts et de théâtres de fortune, équipements destinés à favoriser le côté créatif des enfants.

Le monde a besoin de plus de personnes qui relèvent des défis de plus en plus difficiles, qui résolvent des énigmes compliquées et qui ont une forte capacité créative, des compétences, et la ténacité pour faire changer les choses. Ce sont des gens qui prennent plaisir à contribuer au lieu de consommer, en participant activement à la construction du monde,  affirment les initiatrices du projet.

 

10- Écoles Carpe Diem Aiken, Ohio. L’école aménagée comme un bureau.

Ecole-forme-bureau

Crédit Photo : Carpe Diem

L’école Carpe Diem ressemble plus à un immeuble de bureaux qu’à une école composée de salles de classe.  Dans la salle principale, connue comme le centre d’apprentissage, il y a 300 cabines (une pour chaque élève). Ces cubes abritent un ordinateur qui guide l’étudiant dans ses études.

Nous personnalisons l’éducation, affirme le Dr Robert Sommers PDG de Carpe Diem Tech Insider. Nous commençons par comprendre l’élève et adaptons notre travail pour répondre à ses besoins pour réussir.

Si les étudiants ont des problèmes avec leur apprentissage en ligne, ils peuvent se tourner vers des instructeurs pour obtenir de l’aide.  C’est un modèle qui fait ses preuves. Ainsi l’école Carpe Diem-Yuma, en Arizona, a surpassé toutes les écoles publiques du comté de l’Arizona en obtenant les meilleurs résultats aux tests de normalisation AIMS. Alors que la moyenne était de 65%, les résultats de Carpe Diem avoisinaient les 92%. De même, à Indianapolis, les enfants améliorent leur niveau de lecture de l’équivalent de 3 ans, sur une seule année scolaire.

 

11- Écoles Innova. Pérou. L’école construite par des designers de renommée mondiale.

Ecole-innovante-Pérou

Crédit Photo : Innova School Santa Clara

Innova est la réponse du Pérou à sa longue période inaction dans le domaine de l’éducation. L’école combine différentes formes d’enseignement : apprentissage en ligne, leçons guidées, travaux de groupe, dans un cadre qui a été conçu pour être modulaire et adaptable à l’environnement.

Les élèves passent la moitié de leur journée profondément immergés dans l’éducation en ligne guidée et l’autre moitié recevant un enseignement plus traditionnel. L’école est ouverte aux enfants de la maternelle à la 11e année, les parents ne dépensent qu’environ 130 $ par mois. Jusqu’ici, cela représente un grand succès, puisqu’en 2013, 61% des deuxièmes années du primaire ont atteint la maîtrise des examens de mathématiques fédéraux. La moyenne nationale étant de 17% seulement.

 

12- L’École Bleue. New York, New York. L’école qui fusionne curiosité et créativité.

Ecole-créativité-curiosité

Crédit Photo : Blue School

La créativité est prédominante à École Blue, qui a été fondée comme une garderie en 2006 par le Blue Man Group. Sentant une lacune dans la façon dont les écoles fonctionnent, le groupe cherchait à apporter son excentricité et sa passion de l’investigation dans l’éducation.  

Dans le cadre du programme, les enfants des petites classes cherchent des moyens d’améliorer le recyclage, créent des modèles 3D de la ville de New York, et font fonctionner des appareils ménagers. Ils acquièrent une certaine compréhension des problèmes du monde réel et quelques enfants apprennent leurs tables de multiplication à l’aide de cartes flash. Son système «d’apprentissage dynamique» favorise l’acquisition de compétences transversales et les enfants apprennent à créer et à appliquer de nouvelles idées.

 

13- Samaschool. San Francisco, Californie. L’école qui dit qu’il n’est jamais trop tard.

Ecole-pour-adultes

Crédit Photo : Samaschool

Chercher un emploi est assez difficile, d’autant plus lorsqu’on vient d’une zone défavorisée. Samaschool donne aux adultes qui luttent pour trouver un emploi un  appui et une éducation axée sur les compétences numériques et entrepreneuriales, indispensables sur le marché du travail d’aujourd’hui.  7

Les étudiants peuvent choisir entre un cursus de 10 semaines, d’une durée de 80 heures, et des cours en ligne, d’une durée de 20 à 30 heures. Dans un court laps de temps, le modèle de Samaschool permet aux gens de changer radicalement leur situation, affirme Tess Posner, directeur général de Samaschool.

Parmi les étudiants qui ont obtenu leur diplôme, le nombre de personnes qui ont trouvé un emploi a augmenté de 27% en moyenne.

L’économie change rapidement de devient de plus en plus numérique, les formations de type bootcamp, axées sur les compétences numériques et l’esprit d’entreprise, comme Samaschool, sont un exemple intéressant de la manière dont, pour des coûts faibles, nous pouvons amener les gens à être mieux préparés pour intégrer les secteurs en croissance dans l’économie numérique. 

 

Traduit de l’anglais : The 13 most innovative schools in the world

 

 

Commentaires

commentaires