5 mesures pour améliorer le système éducatif tunisien

5 mesures pour améliorer le système éducatif tunisien

Par 8 janvier 2016
FavoriteLoadingAjouter aux favoris
  •  

Lors d’une conférence de presse organisée le 8 janvier 2016, au Ministère de l’Education, Néji Jalloul a annoncé une série de mesures dans le cadre de la réforme du système éducatif tunisien. Selon le Ministre, celles-ci ont été approuvées par le syndicat des inspecteurs et celui des surveillants généraux, qui ont collaboré à leur élaboration.

Les 5 mesures prises par le Ministère pour améliorer la qualité de l’enseignement en Tunisie, émanent essentiellement des résultats du dialogue national sur l’éducation, qui s’est tenue tout au long de l’année 2015. Elles concernent le recrutement et la formation des enseignants, l’évaluation des élèves et la gestion des établissements scolaires. 

 

Instauration des conseils d’établissement

La première mesure prise par le Ministre, concerne la mise en place de conseils d’établissement au sein des écoles, collèges et lycées tunisiens. Composés de membres représentant les enseignants, les cadres administratifs, les élèves et les parents, ces instances permettront de faciliter la communication entre les différentes parties prenantes dans l’éducation. Ces conseils ont également pour objectif de créer un espace de concertation et de collaboration permettant de travailler de concert à la résolutions des différents problèmes auxquels est confronté un établissement scolaire.

 

Nouveau mode de recrutement et formation des enseignants…

La deuxième décision prise par le Ministre, et qui a fait l’objet de nombreuses annonces depuis quelques semaines, se rapporte à la suppression du concours du CAPES pour le recrutement des enseignants et la mise en place d’un cycle de formation universitaire spécifique au corps pédagogique, qui sera assuré par les Ecoles Supérieures de Formation des Maîtres et des Professeurs. Ceci devrait contribuer au renforcement des capacités des enseignants et conduire à l’amélioration des apprentissages au sein des établissements publics. 

 

…Et des directeurs d’établissements

La troisième mesure concerne la formation des directeurs des établissements scolaires, qui pour leur part seront soumis à une formation de un an après leur recrutement, afin qu’ils puissent acquérir les compétences nécessaires à l’accomplissement de leur mission. ces derniers verront également leurs émoluments augmenter .  

 

Lutte contre la violence scolaire

Autre décision prise, l’organisation une semaine nationale de lutte contre la violence scolaire. Celle-ci doit servir d’une part à sensibiliser les différentes parties, d’autre part à trouver des solutions au problème de la hausse des agressions envers les enseignants et les employés de l’éducation nationale.

 

Modification du système d’évaluation des élèves

Enfin, la cinquième mesure décidée par le Ministère de l’Education, concerne plus spécifiquement l’évaluation des élèves. Dans ce sens il a été décidé d’abandonner le système de la « semaine bloquée » pour permettre de consacrer plus de temps à l’apprentissage concret dans le calendrier scolaire et de diminuer le stress subi par les élèves dans les périodes d’examen. Pour le remplacer, le Ministre préconise de s’orienter progressivement vers l’évaluation continue des acquis des élèves et vers un découpage de l’année scolaire en 2 semestres. 

 

 

 

Commentaires

commentaires