Usage des TICE en Afrique, pourquoi un tel retard ?

Usage des TICE en Afrique, pourquoi un tel retard ?

Par 25 mai 2015
FavoriteLoadingAjouter aux favoris
  •  

Dans le cadre de la dixième Conférence Internationale sur les TIC dans l’éducation, E-learning Africa, qui s’est tenue du 20 au 22 mai 2015 à Addis Abeba, un rapport sur l’usage des TICE en Afrique a été présenté par Harold Elletson et Annika Burgess.

Selon les auteurs, les enseignants en Afrique se montrent encore réticents à l’utilisation des Technologies de l’Information et de la Communication dans l’éducation, alors même qu’ils considèrent ces nouveaux outils pédagogiques comme essentiels à l’amélioration de la qualité de l’enseignement.

Malgré le rôle essentiel que jouent les TIC dans l’éducation, de nombreuses écoles, universités, établissements et agences gouvernementales ne sont pas encore suffisamment sensibilisées aux avantages qu’elles apportent 

Ce constat révèle même un paradoxe, alors que des engagements, des déclarations, des initiatives pilotes sont quotidiennement mises en avant un peu partout sur le Continent.  

Ainsi, sur un échantillon de 1500 professionnels africains de l’éducation sondés, 57% estiment que les enseignants de leurs pays ne sont pas suffisamment informés des avantages de l’utilisation des TIC dans l’enseignement. Les auteurs du rapport identifient ainsi un certain nombre d’obstacles liés notamment au coût des services et des équipements, au manque d’infrastructure et à l’absence de sensibilisation sur les bonnes pratiques et les meilleurs usages en matière de TICE.

De même, la majorité des gouvernements africains affirment s’appuyer sur le numérique pour atteindre les objectifs de l’éducation pour tous et réduire la fracture éducative qui sévit sur le continent. Ainsi, fin 2013, lors du premier forum interministériel sur l’intégration des TIC dans l’éducation tenue à Tunis, un appel a été lancé pour « préparer et adopter des cadres nationaux de politique pour intégrer les TIC dans leurs systèmes d’éducation et de formation ».

 

L’usage des TICE en Afrique, freiné par un manque d’information et de formation

Pour y arriver, le grand défi semble se situer au niveau de la formation des enseignants et des formateurs eux-mêmes. Le rapport précise qu’actuellement en Afrique, seul un tiers des enseignants du primaire sont correctement formés aux outils pédagogiques numériques.  

Pour conclure, le rapport préconise de renforcer la sensibilisation et la formation des enseignants et des apprenants en matière de TIC pour développer l’usage du numérique à l’école. Les auteurs du rapport estiment ainsi que :

Mal sensibilisés à leurs bénéfices et insuffisamment formés aux technologies numériques, les acteurs du monde de l’éducation sont réticents à l’idée de les utiliser

Téléchargez le rapport complet : Rapport eLearning Africa 2015

Commentaires

commentaires