Enseigner la programmation dans les écoles primaires. Zoom sur la Finlande, l’Estonie et la France

Enseigner la programmation dans les écoles primaires. Zoom sur la Finlande, l’Estonie et la France

21 janvier 2014
FavoriteLoadingAjouter aux favoris
  •  

La Finlande, l’Estonie et la France ont un point commun… Oui, ce sont trois pays européens… Ce sont également trois pays qui sont entrain de moderniser leurs systèmes éducatifs et de le migrer vers le numérique. Ce billet n’a pas pour but de comparer les trois pays, mais il a pour ambition de susciter un débat autour d’un sujet en particulier : Enseigner la programmation informatique dès l’école primaire.

En Estonie c’est une réalité, en Finlande c’est un projet et en France c’est un débat…

Nous ne parlons pas ici de cas isolés comme celui de ESSA Academy à qui nous avons consacré un article, mais d’un programme national global dont le leadership est pris par l’état et non par les établissements privés.

Les estoniens, les pionniers…

L’Estonie, ce petit pays de 1,3 millions d’habitants, mais riche de ses ressources naturelles, a lancé en 2012 un programme pilote d’enseignement des enfants de 7 à 17 ans sur les techniques de programmation : les algorithmes de programmation. (1) Ce sont ces mêmes compétences qui sont également nécessaires pour mieux appréhender des matières comme les mathématiques et plus tard la robotique.

Aujourd’hui l’expérience est généralisée et les enfants s’essayent aux tablettes, smartphones… et au code. au total l’Estonie compte 550 établissements scolaires.

Pour ceux qui l’ignorent, l’Estonie est le pays natal du géant Skype. Un pays donc qui se distingue par une tissu économique riche en startup qui mise sur l’éducation numérique pour rester dans la tête du peloton.

 

 

 

Estonie des élèves en primaires devant leurs PC

 

 

 

 

La Finlande, terre de l’innovation pédagogique …

 

 

Le système éducatif finlandais est parmi les meilleurs au monde, en particulier dans les écoles primaires, collèges et lycées. Il est cité souvent comme exemple à suivre et il ne cesse de s’innover et s’améliorer. Ainsi, ce système éducatif n’hésite pas à s’enrichir avec de nouvelles expériences, toujours pour offrir le meilleur à ses enfants.

Sans aucun complexe, La Finlande n’hésite pas à marcher sur les pas de son voisin l’Estonie. Le gouvernement songe sérieusement à intégrer la programmation dans les cours de l’école primaire. C’est en tout cas ce qu’affirme son Ministre des affaires européennes et commerce extérieur Alexandre Stubb (*) dans son interview accordé à Mashable.

Selon M Stubb, il « serait une bonne idée d’avoir la programmation comme un travail volontaire ou encore une matière enseignée à l’école. »  Les enfants d’aujourd’hui naissent dans un monde connecté. Il sont baignent dans la technologie et « le plus tôt ils y passent, le mieux c’est. Ils commencent avec des jeux et se familiarisent avec des gadgets, et la programmation fait partie de cela. »

 

 

 

Nos enfant baignent aujourd'hui dans la technologie

 

 

 

 

La France qui se bat…

 

 

C’était déjà en 2010 que le rapport parlementaire « Réussir l’école numérique » mentionne timidement la priorité N°6 : « Préparer aux métiers de demain en développant la culture de l’informatique et des outils numériques ». (2) (3) Le programme lancé par le Ministre français Vincent Peillon ne prévoit pas d’avantage sur le sujet. L’accent étant mis essentiellement sur les infrastructures et la mise à disposition d’outils numériques et non l’enseignement de la programmation. (4)

Néanmoins, le combat pour donner une place à l’informatique dans les écoles primaires continue C’est ainsi qu’un groupe d’universitaires, des associatifs, des chefs d’entreprises, des membres de l’Académie des sciences et du collège de France ont écrit une lettre ouverte au Président François Hollande …

 
 

Monsieur le Président, nous comptons sur vous. Vous pouvez décider

…..
  • de faire entrer l’informatique en tant que discipline à part entière dans le système éducatif français, avec des initiations à l’école primaire et une entrée dès le collège,
  • d’accorder à l’informatique sa place dans le socle commun de connaissances, de compétences et de culture de l’éducation nationale,
  • de créer un Capes et une Agrégation d’informatique, et ainsi un corps enseignant de jeunes diplômés en informatique issus de nos Universités et de nos Écoles.
…..
L’enseignement de l’informatique peut et doit devenir le fleuron de l’éducation nationale, l’étendard de votre action de modernisation de notre pays.

 

 

Extrait de la lettre ouverte (5)

 

 

 

Mais pourquoi l’informatique dès l’école primaire ?…

La majorité des pays européens et maghrébins intègrent déjà la programmation informatique dès les lycées, certains pays dès le collège.

Je serais intéressé par avoir vos avis avant de lancer un nouveau billet !!

(*) Si vous vous-demandez pourquoi c’est le Ministre du commerce extérieur qui s’en charge de promouvoir cette affaire, c’est que le Finlande est aussi le pays qui connait le plus de naissance des startups technologiques innovatrices avec des champions comme Nokia. Le gouvernement mise ainsi sur l’éducation pur garder une compétitivité maximale.

 

 

(1) http://keyconet.eun.org/c/document_library/get_file?uuid=bcdcda47-f6a5-4d02-b3c0-a89c6e3c9be8&groupId=11028

 

 

(2) https://www.facebook.com/Edupronet.Tunisie/posts/399147736855461 (Post sur la page Facebook de Edupronet Tunisie)

 

 

(3) http://www.ladocumentationfrancaise.fr/var/storage/rapports-publics/104000080/0000.pdf

 

 

(4) http://www.education.gouv.fr/pid29064/ecole-numerique.html

 

 

(5) http://www.societe-informatique-de-france.fr/sif_lo/lettre_ouverte.html

 

Commentaires

commentaires