Expérimentation d’un serious game pour révéler les compétences au Maroc

Expérimentation d’un serious game pour révéler les compétences au Maroc

Par 2 mars 2016
FavoriteLoadingAjouter aux favoris
  •  

Au Maroc, pour aider les jeunes à identifier et valoriser leurs compétences transversales, Le Ministère de l’Education teste un dispositif de serious game à même de révolutionner la manière avec laquelle les futurs demandeurs d’emplois mettent en avant leur savoir-être et leur savoir-faire. 

Le projet vise à transférer au Maroc (Oujda dans un 1er temps) un dispositif unique basé sur un support vidéo-ludique (SkillPass Game) permettant aux jeunes scolarisés et aux jeunes vulnérables sur le marché du travail de cartographier et mettre en avant leurs compétences transversales acquises tout au long de leur vie. Il concerne des compétences issues d’expériences diverses : sports, stages, vie quotidienne, volontariat, chantiers d’insertion…

L’usage du support en collectif permet d’explorer tout au long du jeu sérieux les compétences suivantes : Traiter l’information, Organiser, Résoudre des problèmes, Travailler en équipe, Encadrer, Communiquer. La mise en valeur de ces compétences transversales prend un caractère de nécessité impérieuse dans la mesure où elle constitue bien souvent l’unique ressource dont les jeunes disposent pour crédibiliser leur profil sur un marché de l’emploi aux critères élevés. Pour les jeunes marocains à la recherche d’un emploi, les compétences acquises tout au long de leur vie sont aisément transférables au contexte de l’économie formelle pour peu qu’elles soient identifiées et valorisées comme telles. Pour les jeunes scolarisés le dispositif permettra de renforcer des choix d’orientation ou de lancer des dynamiques éducatives à partir des TICE.

C’est ce que propose concrètement cette innovation de rupture dans les modes d’accompagnement vers l’emploi pour les acteurs de l’insertion professionnelle et scolaire au Maroc, pour lesquels l’employabilité des jeunes est un enjeu majeur. Le processus offre des usages variés centré sur les apprenants : approche par compétences, travail sur l’estime de soi, découverte du monde professionnel, bilan de compétences en fin de cursus etc.

ID6 sera en charge de la coordination du projet d’expérimentation puis d’adaptation du serious game et de son usage, coordination qu’il conduira en étroite coopération avec le Ministère de l’Education marocain (Direction du Programme Genie, Division de l’enseignement à distance, Inspection pédagogique régionale de L’oriental), ce qui est essentiel pour pérenniser l’action.  Il est enrichit par celui de la Ville de Lille (également bailleur de fonds du projet), notamment par son représentant à Oujda et accompagné par la société Estiféda

Par ailleurs, localement l’Initiative Nationale pour le Développement Humain (plateforme de « Centres sociaux ») et l’Espace Volontariat d’Oujda, seront également associés au déploiement de la phase d’expérimentation-adaptation du serious game de valorisation des compétences au Maroc, concernant les publics hors scolaires.

 



style= »display:inline-block;width:336px;height:280px »
data-ad-client= »ca-pub-1647011263522624″
data-ad-slot= »8207178196″>

Commentaires

commentaires