Mieux former les enseignants seniors aux TICE

Mieux former les enseignants seniors aux TICE

Par 11 avril 2017
FavoriteLoadingAjouter aux favoris

Comment mieux former les enseignants seniors aux TICE ? Généralement, lorsqu’on parle de l’utilisation des nouvelles technologies en classe, on suppose que les enseignants les plus âgés sont les plus rebutés et les plus difficiles à être formés en la matière. Ce postulat a été construit sur le mythe qui oppose les « digital natives » (ceux qui ont grandi avec les TIC) aux « digital immigrant » (ceux qui se sont aux TIC sur le tard). Or ceci n’est pas toujours vrai.

Ainsi, les réticences des enseignants seniors à l’utilisation des TIC dans la classe, tient souvent au fait que les personnes les plus expérimentés sont souvent plus critique quant à la façon dont les nouvelles technologies envahissent le champ éducatif. Ils ne décèlent pas forcément les opportunités et n’y voient souvent que le fait d’utiliser la technologie pour la technologie.

Par ailleurs, Ils sont souvent peu à l’aise dès qu’il s’agit d’utiliser de nouvelles applications mobiles ou de nouveaux sites web et ont moins de facilités à en explorer les diverses fonctionnalités. En effet, ils sont souvent moins familiers des divers outils et services qui font partie de la vie courante pour des utilisateurs plus jeunes (quoique la fracture numérique tend à se réduire) et se découragent facilement en cas de panne ou de mauvaise manipulation.

A l’heure où l’on met en place de plus en plus de programmes nationaux d’intégration des TIC dans l’enseignement et que l’on prend conscience de la nécessité de former le corps enseignant et de lui donner les outils et les moyens pour adopter la technologie en classe, il s’agit de prendre en compte les spécificités des enseignants plus matures afin de concevoir des programmes de formation adéquats.

Voici quelques conseils pour optimiser les formations des enseignants en matière d’intégration des TIC en classe et pour ne pas décourager les plus âgés d’entre eux.

 

 

Insister sur l’interaction entre la technologie et la pédagogie

Beaucoup de formateurs en éducation numérique se focalisent sur les technologies et font peu de cas des théories éducatives et de la pédagogie. Comme les enseignants plus expérimentés ont souvent une compréhension plus théorique, il faut toujours connecter les outils technologiques à la pédagogie et relier la formation aux théories de l’apprentissage et aux approches éducatives.

Faire faire les choses.

Parcourir une liste d’outils et d’idées dans une présentation peut être utile, mais cela ne permet pas de donner aux enseignants une expérience pratique et la possibilité de travailler réellement avec la technologie pour créer quelque chose. A chaque étape de la formation, impliquez les enseignants dans la réalisation de travaux pratiques.

Donnez des exemples de ce que vous avez fait

Parler des applications concrètes de l’utilisation de la technologie en classe aura plus d’impact que tous les discours théoriques en la matière. Au lieu d’argumenter par des « vous pourriez utiliser tel outil avec vos élèves… », partagez plutôt des anecdotes dans lesquelles vous avez utilisé les TIC avec des élèves, les défis auxquels vous avez fait face et comment vous les avez surmonter. Ceci donnera plus de crédibilité à votre contenu.

Gérer les attentes

Avoir une attitude positive est une bonne chose. Mais soyez prêt à souligner également les faiblesses, les pièges potentiels et parler de vos propres échecs. Cela pourrait éviter à vos stagiaires les mêmes erreurs… 

Prenez le temps d’expérimenter et d’explorer

Ne cherchez pas à initier les enseignants à une multitude d’outils, de techniques et d’activités. Travaillez plutôt par projet afin que les stagiaires aient le temps d’explorer et d’approfondir les choses qui les intéressent le plus et d’avoir leur propre point de vue sur la façon dont ils peuvent les utiliser avec leurs élèves.

Accompagnement technique

Avec le temps, apprendre à utiliser de nouveaux outils devient de plus en plus simple, en particulier sur mobile. Cependant, il est assez facile d’oublier le bouton sur lequel appuyé ou le lien à suivre. Accompagnez vos démonstrations d’un guide d’utilisation illustré ou d’un didacticiel vidéo que les enseignants peuvent consulter à tout moment. 

Facilitez leur vie  

Pour commencer, présentez des outils technologiques qui peuvent rendre plus facile ou plus rapide ce qu’ils font déjà. Par exemple, montrez leur des outils qui permettent de créer rapidement des activités de test ou de QCM. Leurs fournir des outils en relation avec ce qu’ils font déjà peut vous aider à les rendre plus attentifs à votre propos.

Montrer ce que la technologie permet au-delà de la salle de classe

La remarque la plus entendu dans les formations des enseignants est : « C’est bien, mais vous pouvez très bien le faire sans la technologie… ». Il faut alors montrer des exemples d’utilisation de la technologie qui vont au-delà de ce qui est possible dans la salle de classe. Par exemple un outil d’écriture collaborative qui permet aux élèves de suivre, contribuer et diffuser un texte, même en travaillant de chez eux, constitue un outil complémentaire aux activités faites en classe.

Résoudre certains problèmes de la salle de classe

Etre capable d’identifier des problèmes que pose la salle de classe et apporter la preuve que la technologie peut les résoudre est très convaincant pour des enseignants à priori résistants au changement. Encore une fois, montrer  ce que les TIC apportent au travail collaboratif même à distance et comment des outils peuvent rendre un cours interactif peut considérablement les emballer.

Planifier avec des objectifs à court et long terme

Aussi intéressant que soit votre formation, qu’elle soit courte ou longue, assurez-vous que les enseignants repartent avec un plan d’action d’intégration des TIC dans leur enseignement. Travailler sur des projets individuels « SMART » est une excellente chose. Si le temps de formation ne permet pas d’élaborer ce genre de programmation, demandez aux enseignants de réfléchir au moins aux premières activités qu’ils mettront en place avec leurs élèves une fois de retour dans leurs classes.

Assurez-vous que tout fonctionne  

Assurez-vous que tous les outils que vous montrer fonctionnent correctement et que vos plugins sont à jour. Assurez-vous également que vous disposez d’un réseau fonctionnel et d’une bonne connectivité. Rien n’est plus énervent pour les enseignants que de voir les formateurs échouer.

 

Après avoir lu ces quelques conseils, vous devez sans doute penser : «  Mais toute formation sur l’intégration des TIC en classe devrait se dérouler ainsi ! » et vous avez bien raison. Cependant, nous pouvons parfaitement nous en sortir avec des normes moins draconiennes quand on a en face de nous des enseignants déjà rompus aux nouvelles technologies.

La prochaine fois que vous entrez dans une salle de formation et que vous voyez un certain nombre d’enseignants agés, ne gémissez pas avec déception, mais accueillez l’opportunité de tester vos compétences et votre compréhension avec un public  plus critique. Si vous pouvez les motiver pour utiliser la technologie, vous savez que vous êtes sur la bonne voie.

 

Traduit de l’anglais :  12 Tips for training older teachers to use technology.

Commentaires

commentaires