Vision de l’UNESCO pour intégrer les TIC en éducation

Vision de l’UNESCO pour intégrer les TIC en éducation

Par 22 juin 2015
FavoriteLoadingAjouter aux favoris

Comment développer et intégrer les TIC en éducation au niveau international ? Et surtout Comment assurer une meilleure qualité de l’éducation car à cette intégration des outils numériques à l’école ? Suite à la Conférence Internationale sur les TIC et sur l’Education de mai 2015, l’UNESCO recommande la mise en œuvre d’un plan d’action international pour l’’intégration et le développement des TIC en éducation à l’horizon 2030.

Du 23 au 25 mai dernier, dans la ville de Qinqdao en Chine, des responsables du secteur de l’enseignement (ministères, directeurs d’école) des spécialistes et des chercheurs en pédagogie, des entrepreneurs et experts des TIC étaient réunis afin de discuter du potentiel et des opportunités des nouvelles technologies dans l’enseignement et la mise en œuvre des 7 cibles de l’éducation de l’UNESCO.

Pour rappel, ces objectifs ont été définis lors de la réunion internationale sur l’EPT (Education Pour Tous), organisée en 2014 au Sultanat d’Oman, et correspondent à la vision de l’UNESCO en matière d’éducation dans le cadre des objectifs du Millénaire. 

 Les cibles de l’UNESCO en matière d’éducation
  • Renforcer l’accès gratuit de tous les enfants à une éducation pré primaire de qualité (au moins une année préparatoire obligatoire pour tous).
  • Permettre à tous les enfants d’accéder à un cycle d’éducation de base de 9 années gratuit et obligatoire. 
  • Valider les compétences en matière d’alphabétisation et de numérique pour une majorité de jeunes et un grand nombre d’adultes.
  • Favoriser l’acquisition des connaissances et des compétences nécessaire pour accéder à un emploi décent grâce à l’enseignement, la formation technique et la formation professionnelle.
  • Développer l’acquisition des connaissances, des aptitudes, des valeurs et des attitudes nécessaires à l’édification de sociétés durables et pacifiques, y compris au moyen de l’éducation à la citoyenneté mondiale et de l’éducation au développement durable.
  • Inciter les gouvernements à faire en sorte que tous les apprenants reçoivent un enseignement dispensé par des enseignants qualifiés, possédant une formation solide, motivés et soutenus de manière adéquate.
  • Inciter tous les pays à consacrer à l’éducation 4 à 6% du PIB ou 15 à 20% des dépenses publiques en ciblant en priorité les groupes les plus démunis, et renforcent la coopération financière en faveur de l’éducation, en privilégiant les pays qui en ont le plus besoin.
 Les 5 thèmes essentiels pour l’intégration des TIC dans l’éducation

Cette Conférence Internationale sur les TIC et sur l’Education, organisée par l’UNESCO constituait également l’occasion pour définir un plan d’action au niveau international pour l’intégration et le développement des nouvelles technologies et des nouveaux outils pédagogiques dans l’éducation dans un délai de 15 ans.

  • Quels sont les scénarios et les catalyseurs pour s’assurer du développement de liens pertinents entre l’éducation et les TIC ?
  • Comment utiliser les TIC tout en s’assurant de la qualité des apprentissages ?
  • De quelles manières utiliser les TIC dans une optique de formation continue et inclusive ?
  • Quels sont les défis, les enjeux et les opportunités des ressources éducatives gratuites et ouvertes ? Comment en tirer profit ?
  • Comment mesurer les impacts des TIC en éducation ? Quels sont les indicateurs à retenir ?
 
Déclaration de l’UNESCO sur l’intégration des TIC dans l’éducation

A l’issue de la Conférence, la Déclaration de Qingdao sur les TIC et l’Éducation post-2015, a été adoptée. Les 22 points de la Déclaration reprennent les principes, les objectifs et les recommandations pour une utilisation pertinente des outils numériques dans l’éducation.

  • Faire participer l’école à l’enseignement des TIC dont la connaissance et l’usage sont essentiel dans le monde actuel
  • Exploiter les TIC pour favoriser une éducation inclusive, équitable, de qualité et adopter un processus de formation continue.
  • Evaluer le potentiel des logiciels libres dans une perspective de démocratisation et de développement de l’accès aux savoirs
  • Veiller au développement des compétences en matière d’utilisation des TIC dans les cycles primaires et secondaires.
  • Veiller au perfectionnement et à la formation continue des acteurs de l’éducation en matière de TIC

Au final un éventail de bonnes intentions et de recommandations pertinentes, mais auront-elles un impact sur l’intégration des TIC en éducation ? Les acteurs sont-ils en mesure de transformer ces propositions en actions ? Dans ce cas, le plan d’action est-il en mesure d’impacter positivement l’éducation ?

Notons enfin, une présence importante des représentants (notamment beaucoup de ministres de l’Education) des pays d’Afrique subsaharienne, et l’absence totale des représentants des Ministères de l’Education Nationale maghrébins.

Pour en savoir plus :

TIC à Qingdao : interview donné par 12 personnalités à SISU 

Pour aller plus loin :

Qu’est-ce qu’une intégration efficace des TIC à l’école ?

Un modèle pour une intégration pédagogique des TIC efficace

Commentaires

commentaires