11 effets positifs des jeux vidéo sur le cerveau des enfants

11 effets positifs des jeux vidéo sur le cerveau des enfants

Par 25 juin 2016
FavoriteLoadingAjouter aux favoris
  •  

Alors qu’on parle de plus en plus de la nécessité d’intégrer le jeu vidéo dans l’apprentissage, en mettant en avant son apport pédagogique, on évoque rarement les effets de ce type d’outil sur le cerveau des enfants.  

Les pédagogues sont généralement convaincus que le jeu, particulièrement le jeu vidéo, peut jouer un rôle important dans l’amélioration du processus d’apprentissage et avoir un fort impact en éducation. Outre l’accroissement de la motivation de l’élève, le jeu vidéo offre la possibilité à l’apprenant de s’impliquer directement dans un apprentissage, de développer ses capacités cognitives…Le jeu vidéo favorise ainsi la réflexion et la créativité.  

Dans un précédent article, nous traitions de la manière dont les jeux vidéo modifiaient l’éducation et la manière d’enseigner. Il était essentiellement question des compétences que les jeux vidéo permettent de développer chez l’apprenant comme la résolution de problèmes, l’analyse, la communication ou la pensée non linéaire.

Cependant, on entend de nombreuses voix s’élever pour nous mettre en garde contre l’exposition des enfants aux jeux vidéo et sur les dangers de certains d’entre eux sur leur comportement. Ainsi, même si leur intérêt pédagogique est de plus en plus vérifié, doit-on quand même exposer nos élèves à de tels outils ? Quelle est l’impact réel des jeux vidéo sur nos enfants, principalement sur leur cerveau ?  

 

11 effets surprenant du jeu vidéo sur le cerveau des enfants

Pour répondre à ce genre de questions, l’éditeur de jeux vidéo Poki, à travers sa plateforme de diffusion jeuxjeuxjeux.fr a compilé différentes études et articles, émanant aussi bien de revues scientifiques, universitaires ou de sites spécialisés,  sur les effets des jeux vidéo sur le cerveau des enfants.  L’infographie suivante répertorie les différents effets que les jeux vidéos ont sur le cerveau des enfants.

impact du jeu vidéo sur le cerveau

Source :  jeuxjeuxjeux.fr

 

Jouer à des jeux vidéo améliore chez l’enfant la capacité à se repérer dans l’espace et augmente ses capacités de mémorisation. Dans ce sens, il vaut mieux privilégier les jeux en 3D qui accroissent les capacités de la mémoire de 12% de plus que les jeux en 2D.

Le jeu vidéo stimule le système limbique. En étant amené à prendre des décisions et à s’organiser, l’enfant développe ses facultés cognitives et accroît sa mémoire. Il acquiert d’importantes compétences de raisonnement logique.  

Même des jeux qui paraissent « inintéressant » d’un point de vue pédagogique, tels que ceux de tirs rapides, ont un impact positif sur le cervelet. Ils poussent les enfants à réfléchir vite et accroissent leurs réflexes.

Les jeux vidéo ont également un impact sur le comportement des enfants vis-à-vis d’une tache. D’une part ils contribuent à l’amélioration de la concentration en amenant le cerveau à être moins distrait par l’environnement externe. D’autre part, les jeux permettent de réaliser des taches multiples en améliorant la coordination entre les mains, les yeux, et en renforçant la motricité et le repérage spatial.  

De même, et contrairement aux idées reçues, les jeux vidéo ont un effet relaxant et apaisant sur les enfants du fait qu’ils les incitent à être concentré sur de longues périodes. Les enfants qui passent 1/3 de leur temps libre (et on parle bien du temps libre !) à jouer auront un comportement plus sociable et auront moins de problèmes d’hyperactivité et relationnels à l’école. 

 

Le jeu vidéo : à consommer avec modération

Evidemment il s’agit ici de mettre en avant les effets positifs que génère le jeu vidéo sur le cerveau des enfants. Mais on ne doit pas occulter qu’une trop grande exposition aux jeux vidéo peut entraîner certains troubles, comme des crises d’épilepsie (comme toute exposition longue aux écrans),  voire aboutir à une forme de dépendance nécessitant le recours à des cures de désintoxication.

L’utilisation régulière de consoles peut entraîner des états de fatigue du cerveau, des yeux et des mains qui ont un impact d’autres activités. Par ailleurs, trop de compétition, peut amener certains  enfants à devenir agressifs en cas d’échec successifs.

L’objectif ici n’est pas d’aboutir une conclusion ferme et définitive, pour affirmer que l’utilisation des jeux vidéo en éducation est une bonne ou une mauvaise chose. L’idée c’est de fournir des éléments de réflexion aux parents et aux enseignants pour qu’ils puissent déterminer si l’intégration du jeu vidéo dans l’enseignement peut être, de leur point de vue, un atout ou pas dans l’éducation de leurs enfants.

 

Et vous qu’en pensez-vous ? Trouvez-vous que le jeu vidéo a certains effets positifs sur le cerveau des enfants, ou retenez-vous surtout les impacts négatifs ? Réagissez en commentant cet article ou en nous mentionnant sur Facebook ou Twitter.  

 

Commentaires

commentaires