Evaluer autrement grâce aux tablettes

Evaluer autrement grâce aux tablettes

Par 13 août 2013
FavoriteLoadingAjouter aux favoris
  •  

La tablette numérique est-elle un moyen qui peut contribuer à améliorer le système d’évaluation et à le rendre plus équitable et plus exigeant ? En effet, l’enseignement souhaite mettre en place une évaluation constructive, dans laquelle les élèves restituent la totalité des connaissances et des compétences travaillées. L’évaluation idéale doit être globale et structurante, assurant l’élève de sa compréhension et lui permettant de prendre conscience automatiquement des zones d’ombres persistantes à l’issu du cours. Enfin, l’évaluation ne doit pas stigmatiser, mais elle doit permettre de sortir grandi et confiant.

Ailleurs, l’intégration des tablettes dans l’enseignement a permis d’élargir le champ des possibilités et de repousser les limites inhérentes aux apprentissages en apportant du sens, de la complexité et de l’inédit dans le quotidien des classes. L’évaluation, souvent décriée et remise en cause, pourrait certainement tirer avantage des possibilités apportées par les tablettes.

 

Une nouvelle approche de l’évaluation

Grâce à certaines applications qui réalisent des « mindmapping » (carte des idées), certains enseignants ont trouvé des voies innovantes pour évaluer les élèves. Ils ont ainsi tout le loisir d’aller au-delà du questionnaire fermé et de passé à un niveau de synthétisation et d’analyse beaucoup plus poussé. Cette carte mentale est calquée sur le fonctionnement du cerveau et permet de visualiser le parcours de la pensée. Ceci aide à matérialiser les liens existants entre un concept, une idée et les informations qui y sont associées.

 

Pour une évaluation plus exigeante

L’évaluation sous forme de carte des idées met en lumière la capacité des élèves à organiser et structurer l’ensemble des notions étudiées. Avec cette méthode, l’enseignant n’est pas contraint de recourir à la décomposition en tâches isolées, et centre l’exercice sur ce que les élèves savent et peuvent faire à l’issue du cours. Ainsi, la méthode contribue à restituer une notion dans son ensemble et non des « parties » sorties aléatoirement d’un tiroir.

 
 Pour une évaluation plus juste

Cette méthode permet de réaliser une évaluation plus équitable, où l’accès à l’information n’est pas arbitraire et obtenu par un questionnaire subjectif. Elle prend en compte le processus de mémorisation mis en œuvre par les élèves. Dans ce type de démarche, tous types de mémoires (sémantique, lexicale, épisodique, sensorielle) seront sollicitées.

A l’aide du support numérique, l’encodage de l’information permettra des associations multiples : images, mots, vidéos…et l’accès à l’information sera d’autant plus large. Certaines études ont montré que seuls quelques mots-clés permettent de mémoriser un texte. Ces mots ne représentent en général que 10% des mots utilisés dans le texte. Il est donc généralement plus facile pour un élève de reconstruire en mettant au fur et à mesure de l’exercice les pièces du puzzle en commun. La vision d’ensemble permettra progressivement et plus rapidement de donner une réponse aux zones d’ombre.

A l’issue de cette mise en place, le niveau général de compréhension et de connaissance des élèves sur le long terme augmente. En effet, en évitant la surcharge et l’empilement de données indépendantes, on favorise l’articulation des connaissances. La mise relation des idées se fait naturellement et procède automatiquement à une inscription durable du savoir en mémoire. L’attitude positive face à la tâche et les méthodologies de mémorisation s’en trouve également renforcées.

 
En conclusion

Ces méthodologies sont certes aux prémices de leur mise en place, et d’autres voies doivent également être explorées. Cependant, la globalisation de la tâche ainsi générée permet aux élèves les plus en difficulté de s’ouvrir sur les contenus d’apprentissage et d’automatiser une certaine prise de recul sur les savoirs.

Pour les « bons » élèves, cette méthodologie permettrait d’améliorer la compréhension des situations des problèmes. Les tablettes numériques utilisées dans l’évaluation permettraient de revisiter les approches d’évaluation afin de favoriser la réussite du plus grand nombre d’élèves.

 

Commentaires

commentaires