Maroc : Les Rendez-vous TICE du CMCF

Maroc : Les Rendez-vous TICE du CMCF

Par 26 avril 2015
FavoriteLoadingAjouter aux favoris
  •  

Depuis 2010, le Maroc a mis en place le Programme National GENIE pour la généralisation des Technologies de l’Information et de la Communication dans l’Education(TICE) dans le système scolaire au Maroc, avec un appui spécifique à la formation, au développement des usages et à la création de ressources numériques. 

Ce programme contribue ainsi à l’émergence des idées novatrices et à l’amélioration du niveau de l’intégration des TIC dans l’enseignement. Il a été confié à une structure, le Centre Maroco-Coréen de Formation (CMCF), issu d’un partenariat entre le Ministère de l’Education Nationale marocain et l’Agence Coréenne de la Coopération Internationale.

C’est dans ce cadre qu’a été organisé, le 24 avril 2015, un troisième événement d’envergure dans les Rendez-vous TICE pour mobiliser les connaissances des différents acteurs et promouvoir la mise en œuvre sur le terrain des bonnes pratiques.

Dans une perspective d’ouverture sur la communauté éducative intervenant dans le domaine des nouvelles technologies et l’enseignement numérique, les Rendez-vous TICE se veulent un projet ambitieux pour améliorer le rendement et l’efficacité de l’école marocaine par la promotion de l’usage rationnel des nouvelles technologies.

Pour cette troisième édition, 80 acteurs pédagogiques étaient au rendez-vous, parmi lesquels des  enseignants, des directeurs d’établissement, des inspecteurs et des formateurs. Ils ont activement participé aux débats autour des sujets suivants : 

  • Les pistes d’intégration des TICE en classe dans les activités de langue
  • Les TICE au service de la pédagogie inversée
  • Le« mindmapping » (Carte Mentale) : fondamentaux, démarche et outils de mise en œuvre
  • Les TICE à l’école dans le monde rural : échec ou réussite ?  

 

Lors de ce Rendez Vous des TICE, les participants ont souligné leur satisfaction quant aux différents aspects d’organisation, d’intérêt et de qualité des débats. Ils se sont de même accordés sur la nécessité d’enrichir les prochains événements par des ateliers pratiques.  

 

Commentaires

commentaires