Myriem citoyenne du monde, la poupée éducative

Myriem citoyenne du monde, la poupée éducative

Par 18 juin 2015
FavoriteLoadingAjouter aux favoris
  •  

Myriem Citoyenne du Monde est un projet éducatif, culturel et surtout humain qui propose d’autres alternatives d’échanges entre les citoyens du monde et en particulier les enfants.Il a démarré en Tunisie en 2012.  Le projet a été initié par Madame Gamra Zenaidi, présidente de l’Association « Aide-moi à Apprendre ».

Myriem, c’est une jolie poupée originale, qui représente un messager d’Amour, d’Amitié, de Fraternité, d’Egalité, de Paix, de Tolérance. C’est aussi une médiatrice qui voyage d’une école à une autre, d’une région à une autre, d’un pays à un autre pour véhiculer toutes ces valeurs et les disséminer parmi tous les enfants du monde et même parmi les moins jeunes et les adultes.  

Myriem, la poupée éducative

Myriem peut être utilisée comme un support d’apprentissage à travers la mise en place d’une pédagogie de projet, un moyen d’accrochage, qui prend l’élève par le détour de ce qu’il aime afin de le faire progresser dans son savoir, son savoir faire, son savoir-être et son savoir devenir. C’est surtout un symbole culturel, une valeur humaine réunissant autour d’elle tous les enfants de tous les pays.

La poupée éducative en Tunisie

En matière d’éducation et d’enseignement, les pratiques pédagogiques adoptées par les enseignants devraient permettre de développer chez les élèves l’esprit d’ouverture et d’échange qui leur permettra d’évoluer de manière plus autonome, de briser les murs de l’isolement et d’entrer en communication et en collaboration avec leurs pairs dans d’autres écoles et dans d’autres pays. Ces échanges de développent en grande partie par l’utilisation des nouvelles technologies de l’information et de la communication.

Ainsi, les enfants qui accueillent Myriem dans leur classe ont la possibilité de raconter son passage et ses aventures à travers des outils de réseau sociaux et de partage de vidéos. Récemment, les élèves de la classe de 5ème A de l’école primaire 16 rue de Russie à Tunis ont même écrit une histoire et créé un livre numérique interactif, avec Myriem comme personnage principal et qu’ils ont tout naturellement nommé : Myriem, l’amie des oiseaux.

 

 

Pour aller plus loin : 

Groupe Facebook du Projet 

Myriem, Citoyenne du Monde à Haffouz

 

Source : Ecole Numérique Tunisienne

Commentaires

commentaires