Réalité augmentée et éducation

Réalité augmentée et éducation

Par 27 novembre 2015
FavoriteLoadingAjouter aux favoris
  •  

Que se cache-t-il concrètement derrière le concept de « réalité augmentée » ?  Alors que l’utilisation des technologies de l’information et de la communication apporte régulièrement de profondes mutations à notre manière de vivre et de concevoir le monde, il est des concepts auxquels nous sommes confrontés quotidiennement sans pour autant en saisir le sens réel. 

Définir la réalité augmentée.

Intuitivement, en se référant à Wikipédia, la réalité augmentée se définit comme les systèmes informatiques qui rendent possible la superposition d’un modèle virtuel 2D ou 3D à la perception que nous avons naturellement de la réalité et ceci en temps réel.  

A première vue, la réalité augmentée désigne, ni plus ni moins, que les différentes méthodes qui permettent d’intégrer de manière réaliste des objets virtuels dans une séquence d’images. Ainsi, elle s’applique aussi bien à la perception visuelle (superposition d’images virtuelles aux images réelles), qu’aux autres perceptions sensorielles, qu’elles soient tactiles ou auditives.  

Les applications sont de ce fait multiples et touchent différents domaines : les jeux vidéo, l’éducation par le jeu, le cinéma, la télévision, l’industrie et notamment les phases de conception et design des produits ou la médecine…

Mais comprendre la réalité augmentée ne se limite pas à une simple définition. En effet, c’est un concept qui utilise de nombreuses technologies. C’est ainsi que le terme même de réalité augmentée, apparu en complément de celui de « réalité virtuelle » est de plus en plus soumis à contestation. En effet, dans de nombreux usages ne n’est pas tant la réalité qui est augmentée, mais bel et bien notre propre perception des choses et de l’environnement. 

 

Comprendre la réalité augmentée

La réalité augmentée se positionne en tant qu’interface entre les données « virtuelles » et l’environnement réel. Elle se base sur trois caractéristiques importantes : combinaison du monde réel avec des données virtuelles en temps réel, interactivité instantanée (une modification de l’environnement réel entraîne un ajustement des données virtuelles et l’utilisation d’une modélisation en 3D (correspondant au monde dans lequel nous évoluons).  

La réalité augmentée permet essentiellement de contextualiser des données. Même si elle est souvent associée à la vision, elle permet d’augmenter n’importe lequel des cinq sens dont est doté l’individu.  

Concrètement, la réalité est capturée par un système et interprétée par un ordinateur. La grande partie du traitement va consister à ajuster le lien entre réel et virtuel. Pour caler un bâtiment dans un environnement, il faut bien positionner les autre éléments du décor et tout ceci en temps réel.  

Ainsi, la réalité augmentée se pose comme la réponse du numérique aux questions décisionnelle que nous nous posons tous les jours. Plus simple à « construire » que les univers virtuels et plus simple à comprendre pour les gens, elle permet d’enrichir la réalité. Avec les applications proposées par la technologie, les possibilités d’usage ne deviennent infinies…

L’exemple le plus connu aujourd’hui est certainement l’application qu’en a fait un géant du web américain : afficher en temps réel des informations virtuelles sur vos lunettes…Il faut juste garder à l’esprit que cette technologie a été initiée par un certain Steve Mann en 1980, qui avec le Eye Tap a mis au point un casque qui permettait d’afficher des informations devant les yeux du porteur.

 

 

Apports de la réalité augmentée dans l’éducation

Quels avantages l’enseignement peut-il concrètement tirer d’une telle technologie ? L’intérêt évident est que cette réalité virtuelle permet d’abord de rendre plus concret certaines notions abstraites. Ainsi, cet outil peut en effet augmenter l’intérêt et la motivation des élèves et leur permettre d’être plus actifs dans leur apprentissage.  

Un ensemble d’applications de la réalité augmentée à l’école a déjà été envisagé : de l’apprentissage des sciences, à la modélisation de la géométrie en passant par l’enseignement des langues et de la grammaire…Tout le curriculum peut être impacté.  

La réalité augmentée permet non seulement d’intégrer un volet ludique à l’apprentissage, mais elle offre un énorme intérêt pédagogique : manipulation d’objets,  représentation dans l’espace, visualisation anatomique, simulation d’interactions et de réactions chimiques, utilisation de la mémoire visuelle et gestuelle, etc… , les possibilités sont vastes.  

Dans ce type d’environnement dynamique et interactif, les apprenants se sentent acteurs. Ils découvrent les choses dans l’action et s’approprient mieux les connaissances. Même si jusqu’à présent cette technologie opère à travers l’écran d’un ordinateur, la transformation rapide des outils permettra bientôt d’utiliser la réalité augmentée dans l’environnement de la classe.

 

 

Commentaires

commentaires