Préparer les élèves à produire des contenus numériques

Préparer les élèves à produire des contenus numériques

Par 20 octobre 2015
FavoriteLoadingAjouter aux favoris
  •  

Bien préparer les élèves à produire des contenus numériques, s’avère aujourd’hui d’autant plus important que la technologie intègre de plus en plus le système éducatif et que le marché du travail requiert de plus en plus de compétences en la matière. L’une des questions qui prévaut aujourd’hui dans l’enseignement est quels sont les éléments à prendre en compte pour aider les élèves à créer des contenus numériques et à bien intégrer les TICE dans leur apprentissage. En d’autres termes :

Comment utiliser la technologie, y compris internet, pour produire et publier des écrits et pour interagir et collaborer avec les autres ?

Voici quelques pistes à explorer pour faire passer la classe à l’ère du numérique et accompagner les élèves dans leur transition vers la création de contenus numériques.  

 

1. Faire la distinction entre consommation et création de contenus numériques

Connaissez-vous la différence entre, l’utilisation des tablettes et autres appareils pour la consommation de contenus et leur exploitation en tant que dispositifs de création ? En donnant simplement aux apprenants un accès à des applications ou des jeux éducatifs, on ne conduit pas une réflexion de niveau supérieur dont l’objectif est d’intégrer la technologie dans la salle de classe.  

Utiliser des outils qui leur permettent de créer et partager du contenu, change non seulement la manière d’enseigner, mais permet de transformer profondément le devenir de vos élèves. Cela peut être aussi simple que d’utiliser un outil de scénarisation en ligne pour permettre aux élèves de collaborer, que de les faire travailler sur des logiciels de montage vidéo pour créer un récit numérique.

 

2. Sortir du dogme de la propriété du contenu.  

Depuis toujours, on a pensé qu’un projet centré sur l’apprenant, se terminait forcément par la création d’un contenu qui engendre chez l’élève un sentiment de propriété de la création finale. Même si cela ne change pas avec la technologie, l’environnement numérique dans lequel évolue l’élève, avec la multiplication des supports, a un intérêt en termes de motivation, puisque les projets numériques peuvent être confrontés et évalués dans un espace plus large, qui va bien au-delà de la salle de classe. 

 

3. Travailler les mêmes compétences, produire les mêmes contenus en utilisant des supports différents.

Pour la réalisation d’un projet, le processus de recherche, de planification, de scénarisation et de présentation de l’information ne change pas d’un point de vue pédagogique avec le numérique. Ce qui évolue c’est le milieu dans lequel les élèves créent leurs projets. Faire un diaporama dans une boite à chaussures ou créer une affiche est quelque chose que nous avons tous fait à l’école, et les aspects de recherche, de rédaction et de mise en forme du contenu, sont dans ces projets quelque chose d’essentiel pédagogiquement.

Ce que le numérique apporte, ce sont de nouvelles méthodes pour concevoir ces projets. Nous pouvons remplacer nos affiches en contenus multimédias, qui peuvent inclure des liens web interactifs, des vidéos et des illustrations. Ces outils sont d’autant plus attractifs pour l’élève, qu’ils intègrent la technologie dans le processus de création.

Hier, certains d’entre nous écrivaient des articles pour le journal de l’école, qui était ensuite imprimé et distribué. Aujourd’hui, ils feraient certainement la même chose, sauf qu’ils utiliseraient un blog ou le site web de l’établissement pour la publication. Le processus d’écriture d’article reste le même, seul le moyen de le faire a changé. 

 

 4. Penser globalement, agir localement

La technologie permet à l’élève de franchir « virtuellement » les murs de l’école. En repensant à votre journal, vous vous doutiez qu’il n’a pas du souvent franchir la porte de l’établissement, si ce n’est bien rangé au fond du sac de vos camarades. Avec un blog et la prolifération de l’utilisation des réseaux sociaux, le nombre de personnes qui peuvent accéder aux contenus créés par les élèves est beaucoup plus important.

Aujourd’hui, les écrits des élèves maghrébins, peut facilement être lu, commenter, discuter par d’autres élèves en Australie ou en Argentine…Les créations  numériques permettent aux élèves de se rendre compte combien le monde peut être petit…grâce à internet.

 

5. Favoriser la citoyenneté numérique

Le numérique utilisé en classe apporte beaucoup d’avantages et engendre son lot de nouvelles responsabilités. Devenir citoyen numérique cela s’apprend et avec la création numérique, apparaissent les obligations de donner les sources de l’information et d’utiliser les citations appropriées.  

Permettriez-vous à un élève d’écrire un rapport de recherche sans citer les sources de leurs informations ? Bien sûr que non. Alors comment les autoriser à utiliser une image ou une vidéo sans en mentionner la provenance, simplement parce qu’ils ont été en mesure de la télécharger sur Google.  Alors qu’un élève ne risque pas grand-chose pour l’utilisation en classe d’une image protégée par des droits d’auteur, il en va autrement dans la vie professionnelle. Comprendre les règles qui régissent le « Creative Commons », ou les redevances des médias libres, est tout aussi important que l’acquisition d’une compétence lié au projet de création de contenu numérique lui-même.

 

6. Préparer les élèves à leur future vie active

Il n’est pas faux de supposer que la technologie et les contenus numériques n’auront pas disparus, une fois que l’élève sera en âge de travailler. Au contraire, l’utilisation des outils technologiques sera probablement une compétence de premier plan, fortement demandée par les employeurs. Avec la multiplication des outils en ligne se prêtant à la collaboration entre des personnes qui n’ont plus besoin de se trouver au même endroit, il est même à parier que les méthodes de travail seront profondément bouleversées (n’est-ce pas déjà le cas ?).

N’est-il pas alors judicieux de mettre les élèves dans cette configuration le plus tôt possible ? ceci leur donnera non seulement les compétences techniques pour créer des contenus numériques, mais les compétences transversales pour être en mesure de collaborer grâce à la technologie.

 

Pour bien préparer les élèves à produire des contenus numériques, gardez ces différents concepts à l’esprit. L’enseignement de ces compétences passe par des activités aussi simples que de formater une lettre, rédiger un e-mail, créer des projets multimédias…La salle de classe constitue dans ce sens un lieu important pour permettre aux apprenants à acquérir des compétences dont ils auront besoin pour communiquer, collaborer et évoluer dans le mode numérique de demain. 

 

Pour aller plus loin : 

Utilisation pédagogique du blog

La technologie au service de la pédagogie

Un modèle pour une intégration pédagogique des TIC efficace

 

 

 

Commentaires

commentaires