Tunisie : Afreecan implique le citoyen dans la lutte contre l’échec scolaire

Tunisie : Afreecan implique le citoyen dans la lutte contre l’échec scolaire

Par 2 septembre 2015
FavoriteLoadingAjouter aux favoris
  •  

La lutte contre l’échec scolaire et l’abandon de l’école par les plus petits doit être considéré comme l’une des grandes causes nationales en Tunisie et l’un des principaux objectifs de la future réforme du système éducatif. C’est dans ce contexte que l’association AFREECAN a décidé de mettre en œuvre le projet « Instruire c’est construire » pour faire face au manque de moyens des enfants scolarisés dans les régions défavorisés et combattre l’abandon scolaire. L’objectif étant de prendre en charge la scolarité à long terme d’écoliers démunis. 

En effet, dans les régions touchées par la pauvreté extrême (revenu des parents inférieur à 3 dinars par jour), le taux de rupture avec le système éducatif est extrêmement élevé. Statistiquement, 2 enfants sur 10 ne terminent pas le cycle primaire, 5 sur 10 le secondaire et 8 jeunes sur 10 n’intègrent pas l’université (Source site Afreecan). L’association pour objectif de freiner ces taux et la quatrième édition de l’opération vise à prendre en charge la scolarité de 200 élèves, ciblés au préalable, à l’école Sidi Salem de Sejnane, ainsi que d’autres enfants dans 15 gouvernorats.

Avec comme leitmotiv  « Un seul enfant quitte l’école et c’est toute la Nation qui échoue!« , Afreecan veut offrir des conditions optimales pour l’accès à l’éducation et à la santé aux jeunes écoliers les plus pauvres et à travers 4 leviers : éducatif, social, culturel et sanitaire.

  • Le volet éducatif comprend à la fois la rénovation des écoles et collèges, la mise à disposition des fournitures scolaires et l’assistance pédagogique
  • Sur le plan social, l’association aide les élèves et leurs familles à lutter contre les conditions précaires, et notamment la lutte contre le froid l’hiver, en participant à la rénovation des habitations et en fournissant des vêtements chauds.
  • Le volet culturel intègre la sensibilisation au rôle de l’école et à l’importance de l’éducation, ainsi qu’à la mise en place d’échanges entre les écoles de l’intérieur et celles des zones côtières.
  • Pour l’aspect santé, l’association souhaite mettre en place une caravane médicale et contribuer à approvisionner les enfants en médicaments et en lunettes de vue, tout en mettant en place un suivi médical à long terme.

Plusieurs écoles primaires ont par le passé bénéficié de ce projet, à l’instar de l’école Awled Merai à Teboursouk (Gouvernorat de Béja) en 2013-2014, l’école de Machrawa (Ain Drahem) en 2014-2015 avec des résultats assez satisfaisants. Pour cette nouvelle rentrée, c’est l’école Sidi Salem de Sejnane qui bénéficiera du soutien de l’association.

 

Pour financer ses activités, l’association Afreecan a mis en place une campagne de collecte de fonds, à travers l’organisation événements, de kermesses, de spectacles…Elle souhaite également impliquer d’avantage le citoyen dans la lutte contre l’échec scolaire en leur donnant la possibilité de parrainer un élève.  

Pour la somme de 75 dinars par an, l’association peut fournir à l’élève toutes les conditions nécessaires à la réussite de sa scolarité: cartable, livres, cahiers, fournitures scolaires (pour toute l’année), suivi scolaire sur toute l’année, suivi social et familial et aides pour les familles, caravanes médicales et suivi annuel, campagne de secours avant l’hiver (vêtements et nourriture), jumelage avec une école des grandes villes pour connecter les enfants du pays, actions de sensibilisation et de prévention, excursions et récompenses trimestrielles pour les élèves ayant fourni un effort scolaire….

Les parrains recevront un reçu mais aussi le nom, la photo et le dossier de l’enfant afin de suivre son évolution. AFREECAN et ses bénévoles les tiendront informés de l’évolution de l’élève et ils pourront l’appeler ou le voir personnellement pour l’encourager.

Cet appel aux dons, s’adresse également aux tunisiens résidents à l’étranger, puisque une collecte en ligne a été mise en place, leur permettant de parrainer et de suivre un élève pendant un an à partir de 35 euros.  

 

Le projet Instruire c’est construire

Parrainez un élève en Tunisie

Faites un don depuis l’étranger

Le site de l’association

Commentaires

commentaires