Apprentissage par argumentation : développer les compétences du raisonnement scientifique.

Apprentissage par argumentation : développer les compétences du raisonnement scientifique.

Par 7 avril 2016
FavoriteLoadingAjouter aux favoris

Deuxième volet de notre série sur les innovations pédagogiques avec cette fois une présentation d’un concept pas tout à fait neuf mais qui est en vogue dans l’éducation : l’apprentissage par argumentation. Cette innovation pédagogique permet de développer chez les élèves des compétences pour les conduire à tenir un raisonnement scientifique, affiner leurs idées, les encourager à travailler en groupe et à valider ou réfuter une affirmation. Apprendre par argumentation permet en ce sens de former un public familier des techniques de raisonnement et discussion argumentée et sensibiliser à l’écoute active. 

En collaboration avec les chercheurs du Centre pour les Technologies dans l’enseignement (SRI International), le laboratoire de l’Institut des Technologies de l’Education de l’Open University a analysé diverses formes d’enseignement, d’apprentissage et d’évaluation pour guider les enseignants et les responsables pédagogiques vers plus d’innovation.

 

A partir du 4ème rapport sur l’innovation pédagogique réalisé par l’ « Open University », Edupronet vous propose d’explorer  10 tendances d’apprentissage en cours d’utilisation et qui impactent de manière importante l’éducation.

 

       A LIRE AUSSI 

       Crossover learning : connecter l’apprentissage informel à l’enseignement formel

 

Sortir les élèves de leur “zone de confort”

Les pratiques éducatives modernes ne doivent plus se contenter de transmettre des connaissances, mais doivent guider les élèves à devenir des apprenants actifs, capables de mener une réflexion constructive. Un apprentissage par argumentation prépare les futurs citoyens à un monde ou les conséquences de la science et les grandes problématiques tels que le changement climatique et la génétique affectent le quotidien des individus et sont débattues publiquement. 

Les étudiants ne pourront comprendre certaines idées, qu’en s’engageant dans des recherches, des modèles de raisonnement et un processus de communication que les scientifiques utilisent. Ceci implique de raisonner et d’argumenter à partir de preuves tangibles afin de défendre ou de réfuter des idées et des explications (aussi scientifiques soient-elles), tout en communiquant dans un langage précis. Les outils de l’argumentation ne se limitent cependant pas aux seules  sciences traditionnelles, mais s’appliquent aussi aux mathématiques, aux langues, à l’histoire,  aux arts et aux sciences humaines.

Engager les élèves dans un processus d’apprentissage par argumentation diffère de l’enseignement traditionnel de la science qui consiste à prodiguer des cours théoriques et à poser des questions fermées dont les réponses sont déjà connues. La pédagogie par argumentation pousse les élèves à énoncer des concepts en fournissant la preuve de leur véracité et invite leurs camarades à discuter cette preuve pour savoir si celle-ci est suffisante et justifiée selon les normes de la discipline.

 

 
Comment les enseignants peuvent encourager l’argumentation active.

Pour tirer profit d’un apprentissage par argumentation, les élèves doivent apprendre à écouter et à parler avec soin, à justifier leurs affirmations et à discuter les idées en utilisant le résonnement et la preuve. Pour la plupart des élèves, ce genre de discussion n’est pas naturel et ils ont souvent besoin d’être accompagnés dans cette démarche.

La pratique de l’enseignement par argumentation requiert de la part des professeurs :

  • Amener les élèves à bien articuler leurs oralement et à l’écrit

  • Poser des questions qui poussent les élèves à  évaluer et améliorer leurs idées

  • Reformuler les remarques des élèves dans un langage scientifique

  • Pousser les élèves à développer et utiliser des modèles pour illustrer leurs explications.

Les méthodes de développement professionnel peuvent aider les enseignants à mener des discussions de groupes dynamiques utilisant ces stratégies. Les enseignants peuvent aussi soutenir une argumentation constructive en instituant des tours de prise de parole, en favorisant l’écoute active et en encourageant les réponses constructives aux idées des camarades.

 

Quelques pistes pour la mise en place d’un apprentissage par argumentation

Une bonne méthode pour susciter un échange d’idée reposant sur une argumentation scientifique solide est de poser des questions de réflexion qui n’ont pas de réponse évidente et qui nécessitent une discussion faisant appel à la théorie et à la preuve. Pour vous aider, voici quelques exemples : pourquoi les oiseux ne s’électrocutent pas quand ils se posent sur les câbles à haute tension ? Pourquoi ne ressent-on pas le poids d’un avion quand il nous survole ? Peut-on mesurer l’intelligence ? Est-il possible de voyager dans le temps ?  

Les enseignants peuvent également mettre en place des activités de recherche en groupe sur un sujet donné et demander aux élèves de comparer leurs argumentaires dans une discussion de classe. Les TIC constituent un outil très intéressant dans le cadre d’un tel processus. Par exemple, l’enseignant peut demander aux élèves de proposer plusieurs réponses à une question et réaliser un vote au sein de la classe à l’aide d’un sondage en ligne. Les résultats seront discutés par la suite en classe, avec une obligation pour les élèves d’argumenter leur vote.  

Les élèves peuvent également participé à un débat en ligne. Cela peut se faire sur une page Facebook ou un compte Twitter dédié à la classe ou via tout autre outil permettant l’interactivité. L’enseignant peut également identifier des forums de discussion sur les sujets traités en classe et inviter les élèves à s’y rendre et à participer.  

Cependant si l’utilisation des TICE s’avère compliquée, l’enseignant peut tout simplement organiser des concours de débats en classe. Il suffit de choisir des sujets de discussion controversés et de proposer qu’un élève défende une thèse (sans forcément qu’il soit en accord avec celle-ci) et à un autre de jouer le rôle du contradicteur. Ce genre d’exercice permet de travailler aussi des compétences transversales telles que la prise de parole en public.

 

Un processus long et difficile à mettre en place

Attention cependant ! La mise en place d’un apprentissage par argumentation peut s’avérer très difficile. En effet, la majorité des enseignants et des élèves sont beaucoup plus à l’aise avec des problématiques aux réponses connues, qui lorsqu’elles sont posées permettent aux élèves de démontrer leur maîtrise théorique et technique du sujet. Par contre, argumenter fournit aux élèves une occasion d’acquérir des connaissances supplémentaires à travers un processus qui allie la proposition, la critique et la défense d’idées. Ceci peut être un chemin laborieux à prendre dans certaines classes.  

Les élèves ont souvent besoin d’un soutien pédagogique et d’être guidé pour pouvoir maîtriser la forme spécifique de l’argumentation utilisée par les scientifiques pour construire une meilleure compréhension du monde naturel. Cela peut prendre plusieurs années pour que les enseignants deviennent compétents dans la mise en place de discussions de classe efficientes qui favorisent le développement de compétences en matière d’argumentation scientifique.

Heureusement des ressources existent sur le web. Certaines permettent de découvrir des exemples d’activités d’apprentissage par argumentation qui ont fonctionné et s’en inspirer. D’autres donnent accès à des outils pour favoriser la communication entre les élèves, pour élargir l’horizon de la classe (pourquoi ne pas avoir de débats avec des élèves d’autres pays) ou encore d’autres pour enregistrer les différentes réflexions des élèves et d’analyser leur évolution au cours de l’année scolaire.  

 




Commentaires

commentaires