Projet « Ecole Kheireddine Bacha »  : Episode 1

Projet « Ecole Kheireddine Bacha » : Episode 1

21 janvier 2014
FavoriteLoadingAjouter aux favoris
  •  

Edupronet s’associe au projet pilote « Lutte contre l’échec scolaire à l’Ecole Kheireddine Bacha de Sousse » et vous fait partager régulièrement les activités et les avancées du projet. Un mois après le début effectif de la réalisation du projet, quelques améliorations notables sont à noter au niveau pédagogique et plusieurs élèves ont déjà accompli des progrès remarquables. Par ailleurs, un énorme pas a été également réalisé quant à la relation de l’établissement scolaire avec son environnement et avec les habitants du quartier.

La phase de lancement du projet, a notamment permis de mettre en lumière le rôle citoyen que peut jouer l’école au niveau d’un quartier et la manière dont cette institution peut favoriser l’intégration sociale de toute une population (mais nous y reviendrons dans un prochain article).

Aujourd’hui, nous souhaitons apporter quelques éclairages quant au volet psychologique du projet. Comme annoncé lors de la présentation, une psychothérapeute accompagne les élèves tout au long du déroulement de l’action pilote. Ses interventions ont au cours du premier mois porté sur trois axes.

Rencontre avec les élèves et leurs familles

Pour cerner les causes de l’échec scolaire propre à chaque enfant, des entretiens individuels ont été menés auprès des parents et des élèves volontaires. Ainsi, la prise en charge commence dans un premier temps par la mise en place d’entretiens d’investigation clinique auprès  des parents. Entretiens où l’objet est de collecter le maximum d’informations sur la dynamique familiale : l’histoire de la famille, l’histoire de l’enfant, la relation de l’enfant avec sa fratrie et ses parents, l’histoire des symptômes remarqués chez lui, le discours des parents et de l’enfant sur ces symptômes.

Ensuite, des entretiens avec les enfants sont programmés, dont l’objet est de favoriser la verbalisation et la symbolisation (à travers le jeu et le dessin) de la souffrance inhérente à l’échec scolaire.

A partir des éléments cliniques recueillis dans le cadre de ces entretiens, des hypothèses diagnostiques sont identifiées et permettent de préciser la direction du travail thérapeutique et le type de prise en charge à mettre en place.

Accompagnement de l’équipe d’enseignants

Un accompagnement est également mis en place auprès des instituteurs et de l’équipe d’encadrement. Dans un premier temps cet accompagnement se fait de manière individuelle et de façon formelle ou informelle, et ceci suite à une demande d’aide ou d’écoute. Par ailleurs, les instituteurs sont mis à contribution, par un travail d’équipe, pour fournir des observations et des remarques sur les enfants qu’ils accompagnent. Ceci permet d’affiner la compréhension des problèmes de chaque enfant et d’approfondir le diagnostic clinique.

Le travail de groupe

A partir des constats cliniques, des ateliers thérapeutiques ont été mis en place, dans le cadre de la prise en charge des élèves. Ainsi, un atelier « contes » sera initié dés les prochaines semaines, en cohérence avec les projets thérapeutiques relatifs à chaque enfant. Ces ateliers, auxquels participeront simultanément quatre à cinq enfants ayant les mêmes problématiques, se dérouleront périodiquement une fois par semaine.

Notons que l’intervention psychologique s’effectue sur la base du volontariat et, contrairement aux idées reçus, les parents d’élèves et le corps enseignant de l’école Kheireddine, sont très demandeurs de ces séances.

 

Nos vives remerciement au Docteur Sarah Bouderbala pour sa collaboration.

Commentaires

commentaires