Coding Summer 2016 : formation en programmation pour les jeunes tunisiens

Coding Summer 2016 : formation en programmation pour les jeunes tunisiens

Par 28 juin 2016
FavoriteLoadingAjouter aux favoris
  •  

Comme chaque année depuis 4 ans, l’Association Tunisienne de l’Informatique organise, du 18 au 30 juillet, des formations en programmation, création de jeux, développement d’applications mobiles…Coding Summer 2016.

Les formations dispensées par ITA, conçues spécialement pour les jeunes âgés entre 10 et 17 ans, s’articulent autour de l’initiation à la logique et à la programmation, de la découverte du langage Scratch et Kodu (pour les jeux en 3D). L’objectif des différents modules étant de permettre à chaque apprenant de se préparer aux futures compétitions nationales en programmation entre établissements scolaires et universitaires (TOP pour la programmation C++, TuCS pour l’utilisation de Scratch et Kodu Cup).

Les Workshop d’une durée de 25 heures, assurées par par les coachs de l’équipe nationale en programmation et des représentants de la Tunisie à l’IOI et au ACPC, accueillent de 8 à 12 participants sur les villes de Tunis, Ariana, Monastir, Sousse, Nabeul, Sfax, Kasserine, Sidi Bouzid et Bizerte.

A cette occasion, Edupronet a rencontré Madame  Dorsaf Benna Chelly, présidente de l’association ITA (Informatics Tunisian Association) et responsable de la planification et du contenu pédagogique des formations. 

 

Edupronet : Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?  

Dorsaf Benna Chelly : Je suis fondatrice et Présidente de l’association ITA «Informatics Tunisian Association » et ce depuis juillet 2011. Professionnellement, j’occupe le poste d’inspecteur principal des collèges et des lycées, Discipline informatique. Pour « Coding Summer 2016 », qui  est l’un des événements annuels de ITA et qui en est à sa 4ème édition, je gère la planification des formations et la mise en place du  volet pédagogique.

Edupronet : En quelques mots, l’ITA c’est quoi ?

DBC : Comme je viens de le préciser l’ITA a été fondée en juillet 2011. Le bureau national est sis au CREFOC de Monastir. Des bureaux régionaux ITA se trouvent à Kasserine et à Sidi Bouzid. Prochainement à Kairouan, Tunis et Nabeul. ITA a pour objectif principal d’inculquer la pensée informatique dans la culture éducative des enfants Tunisiens. Son plan d’action découle de ce principe majeur.

Edupronet : Votre association organise un évènement consacré à la programmation « Coding Summer2016 ».  De quoi s’agit-il exactement ?

DBC : La formation cible des enfants âgés de 10 à 17 ans. Plusieurs workshops sont programmés : Création de jeux via scratch, Jeux 3D avec Kodu, Jeux sous android avec Appinventor – Programmation poussée C++ (préparation à l’olympiade nationale de programmation TOP2017). Les éducateurs et animateurs de clubs peuvent s’inscrire pour une formation de formateurs. Les ateliers sont animés par des formateurs spécialistes et habitués des concours et des compétitions en programmation. C’est une combinaison harmonieuse de jeunes étudiants et de professeurs des collèges et des lycées. 

Edupronet : L’objectif c’est de vraiment former les jeunes à la programmation ou simplement de leur donner le goût du coding ? 

DBC :  Le nombre d’heures prévus (25 heures) est suffisant pour permettre au participant de maîtriser les ABC du langage choisi. Reste à savoir après si le jeune a apprécié l’univers du coding c’est tout un esprit ! En tout cas, notre défi est de présenter la formation de façon à attirer le jeune vers ce domaine. Ceux qui continuent seront entrainés en ligne par les formateurs d’ITA. Je profite pour saluer Ahmed FESSI l’entraineur de l’équipe nationale en programmation qui présentera la Tunisie à partir du 12 Aout à l’olympiade internationale de programmation IOI2016 qui se tiendra à Kazan en Russie. 

Edupronet : Selon vous, pourquoi est-il important d’apprendre à nos jeunes la programmation de plus en plus tôt ? Y’a-t-il un âge idéal pour débuter ?  

DBC : Il y a quelques années, les compétences de base étaient ECRIRE, LIRE et COMPTER. Depuis quelques années le verbe CODER s’impose avec une grande insistance et devient de plus en plus un besoin imposant. L’apprentissage de la programmation commence dès l’âge de 3 ans. Ça peut surprendre mais c’est la stricte vérité. D’ailleurs, ITA travaille sur un projet d’apprentissage de la programmation dans des écoles de maternelle. 

Edupronet : Comment s’organisent les journées de formation ? Quelles stratégies pédagogiques mettez-vous en place ?  

DBC : Il y a plusieurs ateliers mais une démarche unique : une journée consacrée pour la pensée logique avec des exercices permettant aux jeunes de réfléchir sur des problèmes posés dont la solution découle d’un principe informatique. Viennent après les exercices de séquencement d’instructions dans un but bien précis. Les dernières journées seront consacrées pour la résolution totale de problèmes.

Edupronet : Un dernier mot pour motiver les jeunes (et leurs parents) à participer à ces formations sur la programmation.  

DBC : Le but de l’apprentissage de la programmation n’est pas toujours d’avoir une génération de programmeurs bien que nous le souhaitons vivement mais surtout c’est de bien outiller nos enfants pour pouvoir affronter les exigences du 21ème siècle. La résolution de problèmes, la créativité et la pensée critique sont parmi les compétences nécessaires pour ce siècle et qui peuvent être acquises à travers des ateliers d’apprentissage de la programmation.

 

Pour vous inscrire aux formations « Coding Summer 2016 », remplissez le formulaire en ligne

Site de Informatics Tunisian Association 

 

Pour aller plus loin :

Vous dites « coder » ou « programmer » ? 

Pour mettre en place une activité de programmation avec ses élèves

Des serious games pour initier les plus jeunes à la programmation

Pourquoi les jeunes doivent-ils apprendre à programmer ? 

 

Commentaires

commentaires